Ma rencontre avec Jean et Marie

Présentation du film sur Jean et Marie Vaislic

Le contrechamp historique et humain du spectacle

IMG_0152.JPG

La première rencontre avec Jean et Marie Vaislic s’est faite lors d’une captation vidéo de leur témoignage à l’école Ozar Athora à Toulouse. Puis à la présentation du livre de Jean, Du fond de ma mémoire, avec Pierre Lasry à la librairie Ombres Blanches. Jean a témoigné qu’il avait travaillé comme travailleur forcé dans le camp de concentration de Auschwitz Birkenau. Je venais d’apprendre que mon grand-père était stationné à Cracovie au gouvernement général comme directeur de la Reichsbahn pour les territoires de l’Est, équivalent de la SNCF. 

J’ai été choquée par l’idée que mon grand-père et Jean auraient pu se croiser et que je me trouvais en face d’un victime de mon grand-père qui pour moi était déjà mort depuis une éternité. Pour moi, cette histoire était le passé, ... d’un coup je me sentais concerné aujourd’hui, ici à Toulouse, moi, une allemande qui vit ici depuis un long moment, ayant deux grands-pères nazis impliqués dans l’extermination des juifs pendant la deuxième guerre mondiale.

ab12 Kurt, Günter 2 .jpg